Drogues et cultures Drugs and cultures Français English Présentation Programme Vidéos Photos Partenaires


Voir le comité de programmation 

Au cours des dernières décennies, les connaissances relatives aux drogues se sont partout considérablement développées. Toutefois, si l'accroissement des données disponibles permet une meilleure description du phénomène, il reste beaucoup de chemin à parcourir pour expliquer ses multiples facettes. C'est la raison pour laquelle il paraît utile de réfléchir aujourd'hui aux liens unissant « drogues » et « cultures », thème de la conférence internationale organisée à l'initiative de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) en partenariat avec la Chaire Santé de Sciences Po.

Penser les rapports entre « drogues » et « cultures » conduit à parcourir un vaste espace de réflexion : de l'étude des pratiques concrètes de consommation à celle des processus de construction sociale et politique du phénomène, lesquelles pratiques et constructions peuvent différer de manière radicale d'une société à l'autre voire d'un groupe d'usagers à un autre. À l'heure de la tendance supposée à l'uniformisation des cultures, il s'est agi d'interroger la grande variabilité des usages et des manières de les appréhender selon les sociétés ou les groupes sociaux qui les composent.

Cette conférence a donc tenté d'éclairer les possibles fonctions, individuelles ou sociales, remplies par les usages de produits psychoactifs, licites comme illicites, ainsi que l'univers symbolique qui les encadre et structure les conduites des usagers. D'interroger aussi les normes, qu'elles relèvent de l'éthique ou du droit, et les savoirs à partir desquels une société donnée, à un moment donné, définit le phénomène, le construit en problème public exigeant une réponse collective et bâtit des modèles de régulation publique associés à cette construction. Au final, il s'est agi de mieux comprendre ce qui détermine l'ancrage des pratiques d'usages dans une société ou une population.

Pour ce faire, les savoirs issus des sciences humaines et sociales ont été sollicités. En particulier, les approches anthropologiques et sociologiques. Celles-ci sont en effet précieuses pour saisir les processus sociaux par lesquels les substances psychoactives émergent en tant que « drogues » et font sens dans un contexte social et culturel donné, éclairant ainsi les pratiques des usagers ou les réponses « scientifiques » morales et politiques que les collectivités humaines donnent au problème.

Quels critères de jugement président actuellement à la pensée des drogues ?

Quels modes de régulations politiques en découlent ?

Au-delà des prévalences recensées, peut-on identifier des populations d'usagers réunis autour de significations associées à leurs pratiques ?

Les usages de telle ou telle substance s'inscrivent-ils dans le cadre d'une culture commune en cours de définition ?

Quelles régularités ou, au contraire, spécificités, émergent au plan de la pensée du phénomène des drogues, des réponses publiques qui sont adoptées, des populations d'usagers et du sens investi dans les usages ?

Ces questionnements ont guidé les débats favorisant les mises en perspective internationales. En outre, les usages contemporains des substances les plus couramment consommées ont fait l'objet d'une attention privilégiée et ont été approchés d'un point de vue historique.

Un premier ensemble de communications a traité des liens généraux existant entre cultures, sociétés modernes et usages de drogues.

Un deuxième ensemble de communications a fait un point sur les connaissances acquises en matière d'usages dans des milieux particuliers, des sous-cultures propres à un pays ou des sous-cultures transnationales.

Enfin, un troisième ensemble a présenté différents modes de construction politiques et sociales du problème.



jeudi 11 décembre 2008

Séance 1 : Usages de drogues et culture contemporaine

Séance 2 : Les sous-cultures de la drogue : des affinités électives entre drogues et exclusion ?

vendredi 12 décembre 2008

Séance 3 : Drogues et cultures nationales : vers une convergence des usages ?

Séance 4 : Interpréter et connaître les drogues : une construction sociale en mouvement

samedi 13 décembre 2008

Séance 5 : Politiques de régulation du phénomène : la dynamique culturelle des réponses publiques



Retour haut de page